Boulettes véganes : la recette ultime !

Attention, cette recette de boulettes vegan est une pépite qui régale les gourmand‧es depuis 2013 !

À la base, je l’ai créée pour faire plaisir à la personne qui partage ma vie. Il rêvait de retrouver le plaisir des “boulettes sauces tomates” de son enfance, très populaires en Belgique, son pays natal. Donc, j’ai testé différentes possibilités avec des légumineuses, des légumes, des farines… Mais ce sont celles-ci qui ont immédiatement remporté le trophée des meilleures boulettes vegan du monde, dans le cœur de mon compagnon ! Et c’est resté un classique chez nous depuis toutes ces années.

Depuis presque une décennie, j’ai partagé le secret de mes fameuses boulettes sans viande à de nombreuses reprises. Et, à ma plus grande joie, elles rencontrent toujours le même succès instantané. À ton tour de les découvrir… et de succomber !

Boulettes sans viande à la sauce tomate

La texture parfaite des boulettes véganes

Chacun‧e d’entre nous a des envies et des habitudes différentes en cuisine. Mais j’ai essayé de trouver LA recette ultime, celle qui plaît à tout le monde !

Les attentes pour des boulettes sans viande

Mes objectifs pour ces boulettes :

  • de la tenue : on ne veut pas des boulettes qui se délitent dans la première sauce venue !
  • de la mâche : quelle déception quand les boulettes sont trop molles ou s’effritent vite, on veut mâcher un peu
  • une texture un peu complexe : des textures différentes quelques petites résistances sous la dent, c’est plus stimulant
  • du moelleux : ok, on veut de la tenue, de la mâche et de la résistance, mais aussi du réconfort avec du moelleux

Clairement, c’est une réussite sur tous les plans !

On décortique ces boulettes végétales parfaites

D’abord, le tofu, mixé puis cuit reprend sa fermeté et permet de bien tenir en gardant un côté moelleux. En plus, j’ai ajouté un peu de fécule de maïs (ou maïzena) qui est un liant efficace. J’en ai mis juste la quantité nécessaire pour tenir encore un peu plus, sans rendre les boulettes complément fermes ou trop sèches.

En jouant sur la cuisson, on peut même obtenir un résultat un peu plus moelleux (cuisson un peu plus courte) ou croustillant à l’extérieur (cuisson un peu plus longue). On peut aussi ajouter de l’huile (d’olive, par exemple) dans la préparation mixée, pour un résultat encore un peu plus gourmand. Les féru‧es de gras apprécieront !

Finalement, pour ajouter de la résistance sous la dent, j’ai opté pour des protéines de soja texturées et des graines de tournesol.

Les protéines de soja texturées qu’on appelle aussi PST sont une source de protéines super facile à utiliser. Si tu ne les connais pas ou si je ne sais pas où les trouver, je t’invite à découvrir mon article pour tout savoir sur les mystérieuses protéines de soja texturées.

Les graines de tournesol ne sont pas complètement indispensables, mais elles apportent vraiment beaucoup à cette recette. Et pour changer on peut les remplacer par des amandes ou des noisettes concassées, par exemple, c’est très sympa également.

Boulettes sans viande avec des pâtes

Les saveurs des boulettes végétales

Quand on cuisine des boulettes ou d’autres préparations qui remplacent la viande, il y a une saveur qu’on doit garder en tête, c’est umami. U-ma-mi ! Si ce terme t’es étranger, découvre mon article sur les secrets d’umami, la 5e saveur.

Pour ces boulettes, je suis partie sur une saveur assez passe-partout qui peut convenir à une grande diversité de plats. L’avantage des recettes avec des goûts plutôt “neutre” comme celle-ci, c’est qu’il est plus facile d’y ajouter ce qu’on veut.

Imagine, tu tombes sur une recette de boulettes extra bonnes avec des saveurs dans tous les sens. Problème, elles auront tellement de caractère que tu ne pourras les utiliser que dans quelques plats. Si tu veux pouvoir les utiliser dans une plus grande diversité de recettes, tu devras les adapter. Et c’est là que tu te retrouveras bloqué‧e, ne sachant pas forcément quels éléments sont indispensables et quels sont ceux que tu peux enlever pour adapter tes super boulettes à plus de plats.

Végétalise tes ptits creux : ebook gratuit

Adapte tes boulettes vegan à tes goûts

Goûte la préparation avant de former les boulettes et corrige l’assaisonnement s’il n’est pas à ton goût. Il n’y a pas de secret, c’est en pratiquant et en goûtant qu’on affute ses talents culinaires. Pour cette recette, lorsque tu goûtes, les saveurs doivent te paraître un peu fortes. En effet, pendant la cuisson au four, des saveurs grillées (umami !) s’ajoutent, mais les épices ont tendance à se perdre un peu. Alors si c’est fade avant la cuisson, ça sera super fade en fin de cuisson, dommage.

Tu peux enlever des éléments pour adapter tes boulettes

Même pour cette recette avec des saveurs plutôt “basiques”, il y a des éléments que tu peux retirer :

  • la sauce soja : c’est une bombe de saveur umami, c’est pourquoi elle est top pour les similis carne (“remplacements” de viande). Ici, elle aide également à mixer plus facilement (du liquide dans un mixeur, ça aide toujours), mais elle peut être remplacée par du sel.
  • l’ail : je suis une grande fana d’ail, je double généralement la quantité que je mets dans mes boulettes, pour le plaisir. Mais tu peux faire sans, si tu veux vraiment.

Tu peux ajouter des ingrédients pour booster tes boulettes vegans

Pour créer les boulettes de tes rêves, tu peux ajouter tout ce que tu veux :

  • levure de bière maltée : son petit goût fromagé est umami et parfume bien les recettes
  • oignons séchés : si je dis encore que c’est très umami, tu vas commencer à te dire que je déraille ?
  • champignons séchés : tu as deviné : umami
  • épices : lâche-toi sur les épices ou les mélanges d’épices de ton choix, pour coller aux plats que tu veux faire
  • herbes fraîches : persil, basilic, coriandre, origan, menthe, ciboulette, aneth…
  • légumes : carotte ou pomme de terre (râpées ou déjà cuites coupées en cubes), céleri branche (en petits morceaux), épinard…
  • légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots rouges, petits pois, etc. A utiliser déjà cuites, entières ou écrasées
  • et tout ce qui te fait envie, même des restes de céréales, par exemple !

Attention tout de même à ne pas trop charger les boulettes, ça pourrait déséquilibrer la texture et les saveurs. Tu pourrais te retrouver avec des boulettes qui s’effritent et qui ont un goût peu harmonieux.

Mon conseil : fais des tests, n’oublie pas de goûter et note ce qui marche (ou pas) pour toi !

Pizza végétalienne aux boulettes sans viande

Comment manger ces boulettes végétariennes ?

Il existe mille façons de profiter de tes boulettes vegan. Voici quelques idées :

  • avec une sauce tomate ou une sauce “crème” servie sur des pâtes
  • dans un sandwich bien rassasiant avec des crudités et du fromage végane
  • pour compléter une soupe de légumes ou de nouilles
  • dans une assiette végétarienne complète avec une portion de céréales, des légumes et une sauce
  • avec une sauce moutarde ou une sauce brune, accompagnées d’une purée
  • dans un riz sauté, un couscous ou des lasagnes
  • sur une pizza ou une tarte
  • dans un curry de légumes avec une sauce bien épicée
  • comme snack à emporter pour grignoter sur le pouce

► Tout est possible, à toi d’imaginer comment tu veux les déguster. Partage tes idées en commentaire pour en faire profiter tout le monde !

Boulettes sans viande à la sauce tomate

Boulettes véganes : la recette ultime !

Des boulettes végétales (et sans gluten) à tomber
5 from 2 votes
Temps de préparation 20 min
Temps de cuisson 30 min
Type de plat Boulettes et galettes
Portions 40 boulettes

Equipment

  • Four
  • Plaque de four

Ingrédients
  

  • 180 g de petites protéines de soja texturées (PST)
  • 200 ml d'eau bouillante
  • 150 g de graines de tournesol (et/ou noix au choix)
  • 500 g de tofu ferme nature
  • 100 g de sauce soja salée (type Tamari)
  • 15 g de fécule de maïs (ou de pomme de terre)
  • 3 gousses d'ail hachées

Saveurs à adapter au goût

  • 2 c. à soupe d'herbes de Provence
  • sel & poivre (au goût)
  • huile d'olive (au goût)

Instructions
 

  • Dans un grand saladier, mélange les protéines de soja texturées (PST) et l'eau bouillante.
  • Ajoute les graines de tournesol, mélange et réserve.
  • Place le tofu dans un robot ménager en l'émiettant grossièrement pour faciliter le travail du robot.
  • Dépose tous les autres ingrédients (sauce soja, fécule, ail et épices) dans le robot.
  • Mixe longuement jusqu'à obtenir une texture proche d'une crème bien épaisse.
  • Mélange la crème obtenue dans le saladier avec les PST et les graines de tournesol.
  • Goûte la préparation et ajuste l'assaisonnement (en ajoutant du sel ou des épices) s'il n'est pas équilibré à ton goût.
  • Préchauffe le four à 180°C (350°F).
  • Prépare une plaque de four et chemise-la éventuellement d'un papier cuisson.
  • Avec les mains, forme des boulettes de même taille (autour de 4 cm de diamètre) et le dépose-les sur la plaque.
  • Enfourne pour 30 minutes à 180°C (350°F).

Notes

  • Pour mixer le tofu, utilise le grand bol d’un robot ménager classique, avec la lame en forme de S. Si tu as un blender performant (style Vitamix), c’est également adéquat.
  • Si tu n’as que des protéines de soja de grande taille, tu peux les utiliser à condition de les mixer grossièrement avant de les réhydrater. Alternativement, tu peux utiliser de la chapelure, tout simplement.
  • Conseil saveur : ajoute un peu de sauce soja et d’épices directement dans tes protéines de soja texturées avant de verser de l’eau par-dessus pour un résultat au top.
  • Pour une cuisson parfaite, tu peux éventuellement retourner les boulettes végans pour les 10 dernières minutes. J’avoue avoir généralement la flemme de le faire, mais ça donne des boulettes bien uniformes.
  • Tu peux préparer de plus grosses boulettes ou carrément des burgers, c’est délicieux. Dans ce cas, prévois plutôt une heure de cuisson à 160°C (320°F).
  • Si tu as un congélateur, n’hésite pas à préparer de grosses fournées de boulettes que tu pourras garder plusieurs semaines dans des contenants fermés. Réchauffe les boulettes directement dans une sauce, ou bien au four ou au micro-onde juste avant de servir.
Mots clés boulettes, végane, végétarien

Cette recette te fait envie ? 📌 Épingle-la sur Pinterest pour la retrouver facilement !

12 réflexions sur “Boulettes véganes : la recette ultime !”

  1. Marie CASTAING

    5 stars
    C’est devenu un grand classique que je fais régulièrement. Je les utilise dans tout un tas de recettes, dont une où je les noie dans une gravy, ou une sauce tomates confites avec des pâtes ou de la semoule. Et mon pêché mignon ? Une ou deux volées à la sortie du frigo avant de les cuisiner!! La congélation est également parfaite et permet d’en avoir toujours à portée de mains, ou plutôt de bouche!!

    1. Oh merciii Marie pour ce retour !
      Et je suis bien d’accord, la dégustation “à la volée” est une quasi obligation quand on les cuisine 🤣

  2. Ping : Devenir vegan : mes 5 meilleurs conseils - Végétalise-toi !

  3. Ping : Umami : la "5ᵉ saveur" indispensable en la cuisine végane - Végétalise-toi !

  4. Ping : Protéines de soja texturées : tout ce qu'il faut savoir sur les PST ! - Végétalise-toi !

  5. Ping : Pourquoi les véganes imitent la viande : 5 bonnes raisons - Végétalise-toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note de la recette